Archives pour la catégorie Articles de presse

Total s’expose à des risques juridiques imminents

CLIMAT:

Total s’expose à des risques juridiques imminents

29 mai 2019 Par Jade Lindgaard

Objectifs indigents de réduction de ses émissions de CO2, investissements massifs dans les hydrocarbures, double discours sur la réalité de ses engagements climatiques : Total sort étrillé du rapport d’ONG publié à l’occasion de l’assemblée de ses actionnaires ce mercredi 29 mai.

A lire: https://www.mediapart.fr/journal/france/290519/climat-total-s-expose-des-risques-juridiques-imminents

Rapport: LA STRATEGIE DU CHAOS CLIMATIQUE

Lire: https://notreaffaireatous.org/nous-sommes-les-territoires-qui-se-defendent/

UNE DÉTERMINATION sans faille:

UNE DÉTERMINATION sans faille:

PPRT LAVERA: sécurisation à la source, toujours la bataille.

Le plan de prévention des risques technologiques, obligation depuis AZF, est encore en suspend. Etat des lieux

Lavéra, son village, son école, ses usines en toile de fond, son PPRT et une association de riverains, derrière Christian Legrand, qui veille au grain. Une circulaire de la ministre de l’Écologie à l’époque, Delphine Batho, sur la mise en oeuvre des plans de prévention des risques destinée aux préfets, réclamait « la fermeté » et « l’action » pour accélérer le planning d’approbation. C’était en avril 2013…

Il était dit que la mécanique devait être enclenchée le 31 décembre 2018. Et, à Lavéra, enlisé sur sa problématique des risques industriels, on rit jaune d’une affaire toujours sur le carreau. Le délai de prescription du plan de prévention des risques technologiques (PPRT), piloté par le Préfet, la Direction régionale de l’environnement et du logement

Lire la suite

https://www.laprovence.com/article/societe/5353160/martigues-toujours-la-bataille-pour-la-mise-en-place-du-pprt-de-lavera.html

EXPLOSION et INCENDIE dans une RAFFINERIE en ALLEMAGNE

EXPLOSION et INCENDIE dans une RAFFINERIE en ALLEMAGNE

 

LE MONDE | 01.09.2018 à 09h25

 

Un incendie s’est déclaré samedi 1er septembre au matin à la suite d’une explosion dans une raffinerie du sud de l’Allemagne, près d’Ingolstadt. Au moins huit personnes ont été blessées, dont trois hospitalisées, et 1 800 habitants évacués, selon la police locale. L’explosion s’est produite dans un secteur de production de gaz et d’essence liquides de ce site de la compagnie Bayernoil, situé le long du Danube en Bavière, peu avant 5 h 30.

Selon la chaîne de radio-télévision publique locale Bayerischer Rundfunk, « l’onde de choc a été ressentie sur plusieurs kilomètres » lors de l’explosion. Des images circulant sur les réseaux sociaux montrent d’importantes flammes s’élever au-dessus de la raffinerie aux premières lueurs du jour. Deux cents pompiers sont mobilisés. « Les risques de nouvelles explosions persistent », a averti l’administration locale dans un communiqué.

1 800 personnes évacuées

Environ 1 800 habitants des localités de Vohburg et Irsching, à une quinzaine de kilomètres à l’est d’Ingolstadt, ont été évacués par mesure de sécurité et conduits vers des gymnases aux alentours.  La population est incitées à « garder portes et fenêtres fermées en raison de la fumée » dans un rayon de 20 kilomètres autour du foyer de l’incendie.

La compagnie locale Bayernoil, propriétaire de la raffinerie de Vohburg, emploie 790 personnes sur deux sites en Bavière. Elle produit différents carburants, dont de l’essence, du diesel et du fioul domestique, ainsi que du bitume. Le dernier incendie répertorié dans une raffinerie en Allemagne, en juillet dans un site de la compagnie Shell, n’avait pas fait de blessé.

_aright1  Huit blessés dans l’explosion d’une raffinerie en Allemagne

POLLUTION INDUSTRIELLE: des particules et des hommes

« POLLUTION INDUSTRIELLE: des particules et des hommes. »

Nous nous arrêtons à l’Etang de Berre, la plus grande zone industrielle de France. Un port pétrolier, des raffineries, des industries lourdes comme la pétro chimie, ou la sidérurgie.

Et malgré cela, des alertes à la pollution y sont rarement déclenchées. Ce qui soulève une question simple : la pollution industrielle y est-elle bien mesurée ?

https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-29-juillet-2018

https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-29-juillet-2018 

« La main qui nourrit les 40 mille salariés du site est-elle la même qui les tue à petits feux ? »

INCINÉRATEUR de VAUX-LE-PÉNIL (Seine et Marne).

INCINÉRATEUR de VAUX-LE-PÉNIL (Seine et Marne).

CONDAMNÉE LE 6 MARS DERNIER POUR LA POLLUTION D’UN INCINÉRATEUR,

L’AGGLOMÉRATION DE MELUN FAIT APPEL.

Du 27 novembre au 11 décembre 2017, elle comparaissait au tribunal correctionnel de Paris pour « mise en danger d’autrui » entre 1999 et 2002 et  « poursuite d’une installation classée non conforme » entre mars et juin 2002.

Créé en 1974, l’incinérateur recrachait au-dessus des jardins et des toits des fumées surchargées en dioxines, des polluants organiques très toxiques.

165 riverains s’étaient constitués partie civile.

L’AGGLOMÉRATION DE MELUN SEMBLE IGNORER QUE CERTAINES POLLUTIONS PORTENT DOMMAGE A LA SANTÉ. IL EST REGRETTABLE QUE SES ÉLUS VEUILLENT L’IGNORER…

L’agglomération de Melun fait appel du jugement du 6 mars

 

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/03/14/condamnee-pour-la-pollution-d-un-incinerateur-l-agglomeration-de-melun-fait-appel_5271029_1653578.html

INCINERATEUR DE VAUX-LE-PENIL:

INCINERATEUR DE VAUX-LE-PENIL:

l’exploitant condamné pour mise en danger délibéré de la vie d’autrui.

Mis en service en 1974, l’incinérateur avait déjà fait l’objet de deux arrêtés de mise en demeure par le Préfet en 1999 et 2001.

Des premières analyses des fumées de l’incinérateur avaient révélé, en 2002, des taux de dioxines plus de 2000 fois supérieurs à la norme. Une plainte contre X  déposée par l’Avie (Association de défense des victimes de l’incinérateur et de leur environnement) en 2003, aux côtés de nombreux riverains, le dossier était transféré du parquet de Melun au pôle Santé Publique du Tribunal de Grande Instance de Paris en 2005.

165 plaignants, habitant pour la plupart Vaux-le-Pénil, Maincy, Melun, Rubelles et saint Germain-Laxis se sont constitués parties civiles. Pour la plupart, ils avaient vécu près de l’incinérateur entre le 14 janvier 1999 et le 15 juin 2002 (date de la fermeture de l’usine).

LE MARDI 6 MARS 2018, LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE PARIS A CONDAMNE LA COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION MELUN Val-de-Seine A UNE AMENDE de 250 000 €.

Lire article ACTU-ENVIRONNEMENT publié le 7 mars 2018 – catégorie Actualités.

    JUGEMENT 06032018
 

 

 

https://www.actu-environnement.com/ae/news/incinerateur-vaux-penil-condamnation-pollution-cancer-30795.php4

PPRT- LAVERA, le cas d’école.

PPRT- LAVERA, le cas d’école.

Le groupe scolaire se situe dans les aléas des risques industriels. Débat et ambiance au cœur.

Lire: article La Provence 10/02/2018

LAVERAPPRTuncasd’écoleLaProvence10022018