Archives pour la catégorie Articles de presse

LE GRAND MYSTERE de l’air qui tue St Nazaire

Une équipe du journal Charlie Hebdo composée du journaliste – Fabrice NICOLINO et du dessinateur RISS est venue enquêter sur le territoire de la CARENE (Communauté d’Agglomération de la Région Nazairienne et de l’Estuaire). Tous deux souhaitaient rencontrer de multiples représentants locaux. Les associations de défense des riverains – Vivre à Penhoët (St Nazaire) – Association des Habitants du village de Gron (Montoir de Bretagne) – Ligue de Droits de l’Homme (St Nazaire) – Association Dongeoise des Zones à Risque et du PPRT (Donges) ont répondu à leur questionnement.  Sous le titre – LE GRAND MYSTERE de l’air qui tue St Nazaire-, l’édition du journal en date du 21 juillet 2021 rend compte de leurs investigations

Lire le dossier joint publié avec l’autorisation des auteurs.

EXPLOITATION ET DEVELOPPEMENT DES CENTRALES BIOMASSES …

EXPLOITATION ET DEVELOPPEMENT DES CENTRALES BIOMASSES …

Qu’en pense l’ASSOCIATION DE DEFENSE DES INTERÊTS DE LA ROBERTSAU à STRASBOURG

LES RÉVOLTÉS DE LA POLLUTION SONT PLUS QUE JAMAIS DANS LA BATAILLE.

Des initiatives à répétition…

De nombreux habitants de Fos et du pourtour de l’étang, inquiets des dangers de la pollution industrielle pour leur santé,

ont porté plainte contre X pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui.

lire l’article du journal LA PROVENCE;

RETOUR SUR L’INCENDIE DU 14 DECEMBRE 2019 au sein de la raffinerie Total à Gonfreville l’Orcher

Près d’un an et demi après l’incendie de la raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher, alors que l’unité ayant en partie brûlé s’apprête à redémarrer, le Poulpe* a voulu enquêter sur les causes du sinistre. Il apparaît que de nombreuses défaillances, une organisation du travail déficiente et un réseau d’eau incendie vieillissant ont conduit à cet évènement classé « accident majeur » par l’industriel lui-même.

Lire l’article de Laurence DELLEUR – 16 juin 2021.

* Le Poulpe est un journal d’investigation sur internet consacré à la Normandie et ses principales villes.

Nitrate d’ammonium : en France, un risque explosif

par Benoît Collombat, Cellule investigation de Radio France publié le 29 janvier 2021 à 6h03

Six mois après l’explosion de Beyrouth, notre enquête montre que la France n’est toujours pas à l’abri. La règlementation n’impose pas de déclaration aux sites qui stockent moins de 250 tonnes d’engrais au nitrate d’ammonium, et les contrôles sont encore insuffisants.

Lire les données de l’enquête:

Pollution de l’air: vallée de l’Arve

Pollution de l’air :

la justice reconnaît la faute de l’État dans la vallée de l’Arve, mais ne le condamne pas

« Le mardi 10 novembre 2020, le dossier de 9 familles victimes de maladies chroniques exacerbées, selon elles, par les pics de pollution de la vallée haut-savoyarde, était présenté devant le tribunal administratif de Grenoble ». L’Etat était accusé de « carence fautive » dans sa gestion de la pollution de l’air ».

Le 24 novembre 2020, le tribunal administratif de Grenoble a rejeté les neuf requêtes.

Le tribunal a reconnu pourtant une faute de l’État pour les dépassements récurrents de valeurs limites de trois polluants atmosphériques entre 2011 et 2016, malgré la mise en place d’un plan de protection de l’atmosphère (PPA) en 2012. Cependant, il a considéré que « les éléments médicaux et scientifiques produits ne permettaient pas d’établir de lien direct et certain entre les dépassements des valeurs limites de pollution et la contraction ou l’aggravation des pathologies invoquées par les requérants ».

Lire article paru le 30 novembre – actu-environnement: 30 novembre 2020 | Sophie Fabrégat

|https://www.actu-environnement.com/ae/news/pollution-air-arve-savoie-36599.php4

Le gouvernement va créer un « délit d’écocide » pour punir les atteintes à l’environnement

Le gouvernement va créer un « délit d’écocide » pour punir les atteintes à l’environnement

AIR

Les 150 citoyens de la Convention avaient souhaité

la définition bien plus forte de « crime ».

EAU
  1. Paris (AFP) – Un « délit d’écocide » visant à sanctionner les atteintes graves à l’environnement, dérivé d’une proposition de la Convention citoyenne pour le climat, va être créé, mais diverses voix dans la mouvance écologique regrettent que le « crime d’écocide » n’ait pas été retenu.

Lire l’article du 22 novembre (OBS – AFP)

SOL