Archives pour la catégorie P.P.R.T

L’ABSENCE D’EVALUATION ENVIRONNEMENTALE PEUT CONDUIRE A L’ANNULATION D’UN PPRT.

L’ABSENCE D’EVALUATION ENVIRONNEMENTALE PEUT CONDUIRE A L’ANNULATION D’UN PPRT.

La Coordination s’adresse au Président de la Direction Générale de la Prévention des Risques.

Lire: courrier du 19 février 2019

Monsieur le Président,

Suite au recours de la société « Plymouth française » et de la commune de Solaize. le Tribunal administratif de Lyon annulait le 10 janvier dernier, le Plan de Prévention des Risques Industriels de la « Vallée de la Chimie » approuvé par le Préfet du Rhône par un arrêté du 19 octobre 2016

Dispensé dévaluation environnementale par une décision de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement du Rhône , la société Plymouth française a soutenu que « l’autorité administrative qui a pris la décision de ne pas soumettre le projet de plan de plan de prévention des risques industriels en litige a une évaluation environnementale…

Lire la suite

UNE DÉTERMINATION sans faille:

UNE DÉTERMINATION sans faille:

PPRT LAVERA: sécurisation à la source, toujours la bataille.

Le plan de prévention des risques technologiques, obligation depuis AZF, est encore en suspend. Etat des lieux

Lavéra, son village, son école, ses usines en toile de fond, son PPRT et une association de riverains, derrière Christian Legrand, qui veille au grain. Une circulaire de la ministre de l’Écologie à l’époque, Delphine Batho, sur la mise en oeuvre des plans de prévention des risques destinée aux préfets, réclamait « la fermeté » et « l’action » pour accélérer le planning d’approbation. C’était en avril 2013…

Il était dit que la mécanique devait être enclenchée le 31 décembre 2018. Et, à Lavéra, enlisé sur sa problématique des risques industriels, on rit jaune d’une affaire toujours sur le carreau. Le délai de prescription du plan de prévention des risques technologiques (PPRT), piloté par le Préfet, la Direction régionale de l’environnement et du logement

Lire la suite

https://www.laprovence.com/article/societe/5353160/martigues-toujours-la-bataille-pour-la-mise-en-place-du-pprt-de-lavera.html

LE PPRT DE LA VALLÉE DE LA CHIMIE ANNULÉ AVEC EFFET DIFFÉRÉ PAR LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF

LE PPRT DE LA VALLÉE DE LA CHIMIE ANNULÉ AVEC EFFET DIFFÉRÉ PAR LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF

Le Plan de Prévention des Risques Technologiques de la vallée de la chimie, approuvé le 19 octobre 2016 par le préfet du Rhône, a été annulé par une décision du tribunal administratif de Lyon en date du 10 janvier 2019, avec un effet différé de 2 ans…

Mais le ministre de la Transition Écologique et Solidaire fera appel de ce jugement.

Lire:     Jugement rendu par le Tribunal Administratif de Lyon en date du 10 janvier 2019

Communiqué de Presse de la Préfecture du Rhône

QUEL BILAN des PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT DES RISQUES INDUSTRIELS (PARI)

QUEL BILAN des PROGRAMMES D’ACCOMPAGNEMENT DES RISQUES INDUSTRIELS (PARI)

QUELLES SOLUTIONS AUX DIFFICULTÉS CONSTATÉES DANS LA MISE EN PLACE DES PPRT ?

LA COORDINATION NATIONALE DES ASSOCIATIONS RIVERAINES DES SITES SEVESO s’est adressée au Ministre de la transition écologique et solidaire le 17 février afin d’obtenir un bilan des PARI et connaître les mesures proposées par « l’instance nationale de suivi » des PPRT pour résoudre les problèmes soulevés.

Le 28 février, la cheffe de cabinet du Ministre d’État répondait et indiquait qu’elle transmettait notre courrier au directeur général de la prévention des risques afin qu’une « réponse nous soit apportée dans les meilleurs délais ».

Sans nouvelle, nous avons rappelé notre demande au responsable de la prévention des risques le 19 mars.

Les riverains ont le droit de connaître ces informations.

Affaire à suivre.

PPRT LAVERA (13): LES RIVERAINS LUCIDES….

PPRT LAVERA (13): LES RIVERAINS LUCIDES….

Près de 1000 maisons devront réaliser des travaux pour se protéger des risques détectés par les parties prenantes du Plan de prévention des risques technologiques de Lavéra (PPRT).On le sait, ce PPRT n’est pas une mince affaire.

 » La question des conditions d’une vie normale dans le quartier est importante, poursuit Gaby Charroux. C’est-à-dire aller à l’école, aller à La poste, faire la fête. Nous y sommes tous attachés. »

Est-on sûr d’obtenir satisfaction ? Les riverains sont critiques comme tout citoyen impacté  par un PPRT!

 

     LAVERAPPRTarticleLAPROVENCE19012018

 

       http://www.laprovence.com/article/societe/4797360/le-plan-de-prevention-des-risques-technologiques-affecte-les-martegaux.html

 

 

PPRT de Martigues Lavéra:

PPRT de Martigues Lavéra:

entrepreneurs et

habitants inquiets

Les industriels viennent de rendre leurs études de danger dans le cadre du plan de prévention des risques technologiques.

Risques toxiques et de surpression ont été identifiés. Habitants et entreprises vont devoir se protéger.

La douche froide pour les habitants de Lavéra….

PPRT de Martigues Lavéra: entrepreneurs et habitants inquiets

LES ARGUMENTS DES RIVERAINS DONGEOIS: AUX OUBLIETTES !

LA PRÉFECTURE DE LOIRE ATLANTIQUE DÉCLARE D’UTILITÉ PUBLIQUE LE PROJET DE CONTOURNEMENT FERROVIAIRE DES SITES INDUSTRIELS DE DONGES.

L’arrêté en date du 17 novembre a été mis en ligne le 24 novembre dans le recueil des actes administratifs du département.

Vous trouverez ci dessous le texte du communiqué de l’Association Dongeoise des Zones à Risque et du PPRT.

LES ARGUMENTS DES RIVERAINS DONGEOIS: AUX OUBLIETTES !

La Préfète de Loire Atlantique a signé le 17 novembre l’arrêté déclarant d’utilité publique le projet de contournement ferroviaire des sites industriels de Donges.

Sa décision prend le contre-pied des propositions argumentées, des démonstrations faites par les nombreuses Dongeoises et nombreux Dongeois lors de l’enquête publique pour refuser un contournement ferroviaire imposé par l’État, l’industriel et SNCF Réseau.

Nul en effet ne conteste la dangerosité d’un tracé maintenu en zone dangereuse et qui se rapproche des zones habitées. Nombreuses sont les voix mettant en cause ce tracé imposé contrevenant à toute logique servant en priorité les intérêts particuliers de l’industriel.

Cette décision préfectorale n’est pas de nature à apaiser les tensions entre représentants de l’État, Élu(e)s et citoyens qui subissent cette violence institutionnelle avec le sentiment profond d’être ignorés. Elle ne peut qu’estomper voire s’éloigner une confiance réciproque pourtant nécessaire.

Les réalités et les inquiétudes exposées par les riverains dongeois impactés quotidiennement par les nuisances (bruits, odeurs, fumées), leurs exigences de ne pas en subir de nouvelles (bruits, vibrations), le constat d’une forte dépréciation de leurs biens fonciers, sont restées inaudibles auprès des décideurs.

La question posée par les citoyens est de savoir à qui profite le plus ce choix contre nature.

Rappelons pour mémoire que le Président du Conseil Départemental rappelait que l’industriel mettait comme condition à un investissement de 400 millions le contournement ferroviaire.

La parole des riverains a une nouvelle fois été ignorée. Ils ont à de multiples occasions exprimés leur refus du tracé imposé entraînant notamment la destruction d’une habitation occupée depuis plus de 60 ans par ses occupants. Ils ont proposé à la discussion un projet alternatif de dévoiement de la ligne ferroviaire. En vain.

L’ADZRP et les riverains déposeront, devant les instances compétentes, les recours  visant à l’annulation de la décision de la Préfète.