Archives du mot-clé Coordination-Nationale

MISSION SUR LA TRANSPARENCE, L’INFORMATION ET LA PARTICIPATION DE TOUS A LA GESTION

MISSION SUR LA TRANSPARENCE, L’INFORMATION ET LA PARTICIPATION DE TOUS A LA GESTION DES RISQUES MAJEURS, TECHNOLOGIQUES OU NATURELS

Dans l’instruction du gouvernement en date du 15 décembre 2020 relative aux actions nationales de l’inspection des ICPE pour l’année 2021, la ministre de l’écologie annonçait la mise en place d’une mission sur la culture du risque avec un objectif : sensibiliser largement le grand public en lui apportant une information adaptée à chaque territoire sur la réalité des risques industriels et de leurs conséquences ou de notre action (individuelle) . Vous entendiez « moderniser la culture du risque ».

La coordination nationale s’était exprimée sur son intention le 15 décembre 2020 (voir article pour s’informer CULTURE DE LA SECURITE INDUSTRIELLE du 8 janvier 2021).

Le rapport  « Mission sur la transparence, l’information et la participation de tous à la gestion des risques majeurs, technologiques ou naturels » vient d’être publié.

Des informations  qui peuvent intéresser les riverains de sites à risques, des constats dénoncés depuis des lustres par ces mêmes citoyens (leur sous-représentation dans les instances locales d’informations, actions proposées par les associations souvent conditionnées aux moyens humains et financiers dont elles disposent …) à lire pour être plus exigeant(e)s après !

Au final: beaucoup d’efforts et d’engagements demandés à la population,  quant aux industriels… ?

N’hésitez pas à formuler votre appréciation ...

« Pour moi, ce rapport est un véritable piège aux alouettes!

Ils ne prennent pas en compte  les porters à connaissances risque technologique;

Ils oublient des CSS pour les 52 infrastructures, de stockage, de transport, et de manutention de marchandises dangereuses. »

RETOUR SUR L’INCENDIE DU 14 DECEMBRE 2019 au sein de la raffinerie Total à Gonfreville l’Orcher

Près d’un an et demi après l’incendie de la raffinerie Total de Gonfreville-l’Orcher, alors que l’unité ayant en partie brûlé s’apprête à redémarrer, le Poulpe* a voulu enquêter sur les causes du sinistre. Il apparaît que de nombreuses défaillances, une organisation du travail déficiente et un réseau d’eau incendie vieillissant ont conduit à cet évènement classé « accident majeur » par l’industriel lui-même.

Lire l’article de Laurence DELLEUR – 16 juin 2021.

* Le Poulpe est un journal d’investigation sur internet consacré à la Normandie et ses principales villes.

LA VIGILANCE DOIT SE RENFORCER.

LA VIGILANCE DES ASSOCIATIONS DE DÉFENSE DES RIVERAINS DOIT SE RENFORCER.

Le 6 Août 2020, le premier Ministre s’adresse à l’ensemble des préfets.

Il les autorise à déroger à des dispositions réglementaires dans l’objectif d’accompagner et de faciliter la réalisation de projets publics ou privés.

Lire circulaire du 6 août 2020.

L’ÉCHEC D’UNE POLITIQUE …..

16 000 logements concernés…. seulement 615 habitations « renforcées »!

Les propriétaires des habitations riveraines des sites Seveso Seuil Haut concernés par un Plan de Prévention des Risques Technologiques sont soumis à des travaux obligatoires de renforcement du bâti dont 40 % sont financés par l’Etat sous la forme d’un crédit d’impôt.

Le Ministère de la cohésion des territoires et la société PROCIVIS UES-AP (Union d’Economie Sociale pour l’Accession à la Propriété ) viennent de signer une convention permettant le préfinancement du crédit d’impôt pour les dépenses de travaux prescrits dans le cadre d’un Plan de Prévention des Risques Technologiques (PPRT). Cette intervention est destinée aux propriétaires occupants « modestes et très modestes ».

La Coordination rappelle que ces mesures sont imposées aux riverains pour se protéger de risques dont ils ne sont pas responsables. Si le financement des travaux interpellent les personnes concernées, les résistances sont beaucoup plus profondes.

Voir copie du courrier adressé aux médias.

MODÈLE D’IMPRIMÉ POUR L’ETABLISSEMENT DE L’ETAT DES RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

MODÈLE D’IMPRIMÉ POUR L’ETABLISSEMENT DE L’ETAT DES RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES (arrêté du 13 juillet 2018)

Sont concernés: les vendeurs, bailleurs, acquéreurs, locataires de biens immobiliers situés dans des zones couvertes par un plan de prévention des risques technologiques ou par un plan de prévention des risques naturels prévisibles, prescrit ou approuvé, dans des zones de sismicité ou dans des zones à potentiel radon définies par voie réglementaire.

Objet: le présent arrêté modifie le modèle d’état des risques naturels et technologiques (13 octobre 2005) défini par le ministre chargé de la prévention des risques en rajoutant une rubrique tenant à la présence du bien immobilier concerné dans une zone à potentiel radon de niveau 3.

2018 ETAT DES RISQUES IAL_modèle2018Aout

 

2018 IAL_2018_notice

 

2018 pprt déclaration risques imprimé arrêté 13072018

 

2018-Dépliant Déclaration risque IAL

 

POLLUTION INDUSTRIELLE: des particules et des hommes

« POLLUTION INDUSTRIELLE: des particules et des hommes. »

Nous nous arrêtons à l’Etang de Berre, la plus grande zone industrielle de France. Un port pétrolier, des raffineries, des industries lourdes comme la pétro chimie, ou la sidérurgie.

Et malgré cela, des alertes à la pollution y sont rarement déclenchées. Ce qui soulève une question simple : la pollution industrielle y est-elle bien mesurée ?

https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-29-juillet-2018

https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-29-juillet-2018 

« La main qui nourrit les 40 mille salariés du site est-elle la même qui les tue à petits feux ? »

Incident à ExxonMobil près du Havre : ces fumées noires qui inquiètent

Incident à ExxonMobil près du Havre : ces fumées noires qui inquiètent

Incident. Hier, les torchères continuaient de rejeter des fumées noires sur le site pétrochimique d’ExxonMobil près du Havre après un important problème technique survenu dimanche. Les riverains sont inquiets.

 

Le panache de fumée noire s’est largement amoindri dans le ciel de Notre-Dame-de-Gravenchon près du Havre, hier depuis dimanche. Ce qui ne calme pas forcément les riverains exprimant leurs inquiétudes notamment sur les réseaux sociaux.

Dimanche matin, une panne d’électricité a entraîné la rupture de production de vapeur d’eau sur le site pétrochimique d’ExxonMobil à Notre-Dame-de-Gravenchon, comme l’explique la direction de l’entreprise