Archives du mot-clé Hydrocarbures

DONGES: DÉTOURNEMENT DE LA VOIE FERRÉE

DÉTOURNEMENT DE LA VOIE FERRÉE QUI TRAVERSE ACTUELLEMENT LE SITE INDUSTRIEL TOTAL à DONGES.

 

Depuis l’annonce  par le Préfet de Loire Atlantique début 2015 d’un tracé maintenant la voie ferrée en zone PPRT, les Dongeois restent mobilisés.

Face au diktat imposé par l’Etat, l’industriel et SNCF Réseau, l’Association Dongeoise des Zones à Risque et du PPRT (ADZRP) a formulé une autre proposition de voie ferroviaire conciliant les intérêts des riverains sans pénaliser la possible modernisation de la raffinerie TOTAL.

A l’occasion de l’enquête publique ouverte du 19 juin au 19 juillet, chaque citoyen a la possibilité de s’exprimer sur les projets (voir carte jointe).

Pour accéder au site de la Préfecture:

[http:/loire-atlantique.gouv.fr]http:/loire-atlantique.gouv.fr – publications – publications légales – enquêtes publiques – chercher: contournement ferroviaire des sites industriels de Donges – suivre l’instruction de la ligne :

Les observations déjà déposées par voie dématérialisée peuvent être consultées en cliquant sur le lien ici

 Vous pouvez déposez votre témoignage et en même temps consulter les avis émis.

NOUS AVONS TOUTES ET TOUS LE DROIT DE VIVRE SANS NUISANCE SUPPLEMENTAIRE

CARTE5TRACESNCFetADZRP

« Des biocarburants à l’huile de palme ? Stop au délire TOTAL »

Le Collectif PPRT13, membre de la Coordination Nationale des Associations Riveraines des Sites Seveso, vous recommande la pétition

 

« Des biocarburants à l’huile de palme ? Stop au délire TOTAL »

 

 Total se lance dans l’huile de palme et veut ouvrir une bio-raffinerie d’importance mondiale près de Marseille. Sauf que le Parlement européen vient de faire date en demandant l’arrêt des biocarburants à base d’huiles végétales tropicales, et tout spécialement d’huile de palme.

Protestons contre le projet de Total.

 Vous pouvez voir l’action en cliquant sur le lien suivant :

https://www.sauvonslaforet.org/petitions/1096/des-biocarburants-a-l-huile-de-palme-stop-au-delire-total

PLUS QUE 4 JOURS POUR INTERVENIR AUPRES DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE:

PLUS QUE 4 JOURS POUR INTERVENIR AUPRES DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE:

TOTAL ET L’HUILE DE PALME: LES ASSOCIATIONS DENONCENT.

L’Europe ferme la porte de l’huile de palme comme « biocarburant », Total s’entête

Montreuil, le 4 avril – Hier, le Parlement Européen a voté a une écrasante majorité (610 votes pour, 18 contre et 28 abstentions) un rapport demandant à mettre un terme à l’utilisation d’huile de palme comme « biocarburant ». Un signal très fort alors que Total s’entête à construire une méga « bioraffinerie » d’huile de palme à La Mède et qu’une enquête publique est en cours. (Les Amis de la Terre)

Voir la proposition de texte à adresser au commissaire enquêteur: citoyen13@free.fr

huile de palme adresse au commissaire enquêteur

 

huile de palme la provence

La convention de reconversion de la raffinerie a été signée

Contenu payant

À La Mède, Total prié d’être exemplaire

Mardi 14/02/2017 à 04H50 Marseille

La convention de reconversion de la raffinerie a été signée

Mise en route en 1935 par la Compagnie Française du Raffinage, laquelle est plus tard devenue Total, la raffinerie de Provence à La Mède, s’apprête à entrer dans l’ère de l’après pétrole. Ou presque. Ses productions de carburants définitivement interrompues en décembre dernier, elle a ouvert le chantier de sa reconversion. L’ambition de Total étant d’en faire sa première « bio-raffinerie de taille mondiale ». À l’horizon 2018, après un investissement global de 275 millions d’euros, elle livrera notamment du bio-diesel obtenu à partir d’huiles végétales de seconde génération et de résidus de raffinage, ainsi que du bio naphta et du bio propane. Objectif : répondre à une demande croissante en biocarburants et en molécules pures.

Jean-Luc Crozel_ La provence

pdf-eb697la-convention-de-reconversion-de-la-raffinerie-a-ete-signee

Le patron du raffinage de Total dénonce « une prise en otage ».

Compte tenu des multiples actions engagées contre la « loi travail » notamment dans les raffineries et les centres de stockage,

Le patron du raffinage de Total dénonce « une prise en otage ».

Il menace de remettre en cause les investissements envisagés dans les raffinerie de Donges et La Mède.

Véritable chantage !

 VOIR communiqué AFP/

Publié le :
24/05/2016 à 05h19Par J.Darras

Le directeur général de la branche raffinage-chimie de Total, Philippe Sauquet, a dénoncé « une prise en otage » des activités du groupe français par les opposants à la loi travail qui bloquent des sites pétroliers en France. »Les événements qui se déroulent en ce moment dans nos raffineries sont extrêmement graves et constituent une prise en otage de nos activités et de nos sites pour nourrir une lutte qui n’est pas la nôtre », a estimé le dirigeant dans un courriel adressé vendredi aux raffineries du groupe et consulté lundi par l’AFP.

« Si nous n’étions pas en mesure d’éviter dans de telles circonstances l’arrêt de nos unités, il va de soi que nos clients reconsidéreraient la confiance qu’ils ont placée en nous, et nous nous devrions de réviser nos projets d’avenir avec lucidité », a-t-il prévenu.

Total avait poursuivi en 2015 la restructuration de son activité de raffinage en France, incluant d’importants investissements pour moderniser le site de Donges (Loire-Atlantique) et la reconversion de celui de La Mède (Bouches-du-Rhône), moyennant la suppression sur ce dernier de 180 postes.

Parmi les cinq raffineries hexagonales de Total, deux (Donges, et Gonfreville-L’Orcher en Seine-Maritime), subissaient toujours lundi soir la « mise à l’arrêt de certaines unités » en raison d’un mouvement de grève.

A Feyzin (Rhône), les unités de production étaient complètement arrêtées, a indiqué Total, et à Grandpuits (Seine-et-Marne), elles vont l’être jusqu’à la prochaine assemblée générale vendredi.

A La Mède, « des blocages d’expéditions de produits pétroliers » ont conduit à passer la production « en débit réduit ».

afp

 

CINQ BLESSES DANS UN INCENDIE A LA RAFFINERIE EXXON MOBIL

Incendie à la raffinerie Exxon Mobil à Notre-Dame-de-Gravenchon : cinq blessés dont un grave

Ce jeudi 10 décembre 2015, vers 16 h 50, les flammes ont commencé à envahir l’unité distillation/raffinage de la raffinerie Exxon Mobil, installée à Port-Jérôme, à Notre-Dame-de-Gravenchon, près du Havre (Seine-Maritime).

Lire la suite (PARIS NORMANDIE)

Lire la suite

LA MEDE:comment TOTAL va allier le bio et le brut?

LA MEDE:comment TOTAL va allier le bio et le brut ?

Le site va accueillir une bioraffinerie, tout en poursuivant certaines activités

pdf-eb697CommentTOTALvaallierlebioetlebrut.Laprovence-08-12-2015

Article paru dans le journal « La Provence » le 08122015.