Archives du mot-clé Pprt

Stockage souterrain de gaz naturel d’ETREZ

STORENGY : Stockage souterrain de gaz naturel d’ETREZ (AIN).

_aright1Une enquête publique qui se déroule du 14 avril 2015 au 18 mai 2015.


_aright1Un enquêteur public qui donne un avis favorable au PPRT de la société Storengy sur le site d’ETREZ.


_aright1Le Préfet de l’Ain qui approuve le PPRT dans un arrêté en date du 28 juillet 2015.

Les riverains et leur association réfléchissent à la suite à donner à cette décision.

A suivre.

LES CITOYENS VEULENT ÊTRE ENTENDUS ET INFORMES.

LES CITOYENS VEULENT ÊTRE ENTENDUS ET INFORMES.

Les exactions commises à St Quentin Pallaviers, à Miramas puis à Berre-l’Etang sur le site LyonbellBasel démontrent que la sécurité des sites industriels Seveso contre le risque terroriste n’est pas assurée. Quand il était soulevé dans les différentes commissions (POA, CLIC puis CSS),  les responsables  de l’État et ses services répondaient que ce risque était « peu probable ».

La Coordination a suivi avec attention comme chacune et chacun d’entre-vous les informations concernant ces différents actes.

Elle soumet à ce jour une proposition de texte amendable en fonction de la situation sur votre secteur destinée au Préfet de votre département.

Les riverains s’interrogent. Ils sont en droit de donner un avis et de connaître les mesures de sécurité prises par l’État et l’Industriel.

Il est important et juste que chaque association et chaque citoyen s’adressent au représentant de l’État dans son département.

Voir Proposition de texte qu’il est possible d’amender en fonction de la situation locale.

Voir Exemple
SEGOLENEROYALBERRECOURRIERauxPréfetssuiteàtablerondedu17072015

LES RIVERAINS SE SOUCIENT DES MESURES A PRENDRE CONTRE LE RISQUE TERRORISTE.

LES RIVERAINS SE SOUCIENT DES MESURES A PRENDRE CONTRE LE RISQUE TERRORISTE.

Interrogée, la Préfecture de Seine-Maritime s’adresse aux membres de la CSS suite à l’incendie à Berre-L’Etang.

« ….Bonjour monsieur,

Vous avez souhaité obtenir des informations sur la prise en compte par le préfet de la seine-maritime de l’explosion de deux cuves d’hydrocarbures intervenue le 14 juillet dans l’entreprise Lyondell dans les Bouches-du-Rhône.

La préfecture a, le matin même, contacté les entreprises Seveso du département afin qu’elles procèdent à une vérification des mesures de sûreté de leurs installations et leur demandant de renforcer leur vigilance.

Les forces de l’ordre ont renforcé la surveillance de ces sites.

En concertation avec les industriels concernés (soumis à plan particulier d’intervention: Seveso seuil haut et bas, entreprises générant des risques), des mesures complémentaires vont être prises.  Il  est en particulier prévu que des visites de sûreté soient conjointement conduites par la police, la gendarmerie, les pompiers et la DREAL pour les installations qui présentent le plus de risques pour le voisinage.
L’ensemble de ces dispositions a été portée à la connaissance de leurs représentants lors d’une réunion tenue jeudi dernier  à la préfecture.
Elles seront bien évidemment évoquées lors de la prochaine séance de la CSS du Havre.

Bien cordialement. « 

Éric MAIRE,
Secrétaire général de la préfecture

7 Place de la Madeleine
76036 ROUEN Cedex

————————————————–

NOUVEAU RECOURS CONTRE UN P.P.R.T.

LE MAIRE D‘HEROUVILE SAINT CLAIR dépose un RECOURS GRACIEUX en date du 20 juillet auprès du Préfet du Calvados contre son arrêté du 14 avril approuvant le Plan de Prévention des Risques Technologiques.du dépôt de liquides inflammables exploité par la Société Dépôts de pétrole à Mondeville.

QUELLES RÉPONSES POUR ASSURER LA SÉCURITÉ DES SITES SEVESO CONTRE LE RISQUE TERRORISTE ?

QUELLES RÉPONSES POUR ASSURER LA SÉCURITÉ DES SITES SEVESO CONTRE LE RISQUE TERRORISTE ?

Qu’elles soient qualifiées « attaque de nature terroriste, acte malveillant, intrusion… » Les exactions commises au sein même des sites dangereux Seveso démontrent leur perméabilité et leur fragilité face à des initiatives criminelles.
Parce que ces différentes tentatives démontrent que ces espaces industriels et militaires sont devenues des cibles économiques et humaines, c’est leur sécurité qu’il est indispensable de renforcer tant à l’intérieur qu’aux abords des industries à risque.

pdf-eb697BERRERENFORCERLASECURITEDESSITESSEVESO17072015

Incendie de Berre-l’Etang : les sites Seveso de nouveau sur la sellette

Malgré les affirmations « diminution des risques » proposées par les règlements des PPRT, l’acte d’intrusion sur un site Seveso par une personne (un groupe) malveillante déterminée pour exécuter un acte terroriste est possible et n’a jamais été envisagé dans les mesures de protections de ces sites à risques ?

Ce n’est pas un grillage supporté par des poteaux « rouillés » ni un système de vidéo surveillance qui peut arrêter les intrusions, pour preuve :

Ø      Des militants de Greenpeace se sont introduits dans la     Centrale Nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube) à 95 kilomètres au sud-est de Paris pour déposer une banderole : « Le nucléaire sûr n’existe pas ».

Ø      L’attentat d’une usine à Saint-Quentin-Fallavier en Isère.

Ø      Vol de 176 détonateurs lors d’une visite sur le site militaire de Miramas, deux grillages encadrant le site ont été retrouvés méthodiquement découpés.

Dans la nuit du 13 au 14 juillet,  un incendie s’est produit  dans deux cuves de la Raffinerie LyondellBasel de Berre l’Etang (Bouches du Rhône).

v       L’opacité qui règne sur la défense d’intrusion des sites Seveso seuil haut inquiète les riverains ! les habitants de proximité ne connaissent pas les matériels utilisés pour assurer la dissuasion nécessaire aux interventions mal intentionnées potentielles.

 Une protection accrue de ces sites devient impérieuse, face aux potentielles attaques terroristes.

 L’état, les industriels, les collectivités et les riverains doivent trouver des solutions  à ce problème qui peut créer de graves catastrophes humaines et économiques.

Lire article de Laurent Radisson.

pdf-eb697ACTEMALVEILLANTBerreIncendie1314072015

Les associations de riverains des sites Seveso s’inquiètent

« Les Associations de Riverains des sites Seveso s’inquiètent » titre le journal La PROVENCE dans son édition du 28 juin 2015.

pdf-eb697 LAPROVENCEAttentatSaint Quentin Fallavier27062015

DÉPÔTS DE PÉTROLE CÔTIERS (Mondeville, Hérouville St Clair, Caen)

DÉPÔTS DE PÉTROLE CÔTIERS (Mondeville, Hérouville St Clair, Caen)

Le commissaire enquêteur avait émis un avis défavorable….
Le Préfet du Calvados passe outre et approuve le PPRT.

Il dévalorise l’enquêteur public, fait fi des avis émis par les représentants des collectivités et ignore les riverains.

Un recours gracieux va être présenté dans les prochains jours.

pdf-eb697PPRT – communiqué Christel Lory -Le prefet approuve le PPRT malgré l’avis négatif du commissaire enquêteur 5 juin 2015

 

Préventions des risques. Le préfet approuve le plan, Hérouville choqué

A l’issue de l’enquête publique, et malgré un avis défavorable du commissaire enquêteur, le préfet a validé le projet de plan de prévision des risques technologiques.

« Approbation par le préfet en toute discrétion ! »

Lire la suite(Ouest France)