Archives du mot-clé Seveso

DONGES: La ligne SNCF Paris-Le Croisic

DONGES:
La ligne SNCF Paris-Le Croisic traverse au niveau de la commune de DONGES (44) le coeur de la raffinerie TOTAL, site classé Seveso seuil haut.
Depuis des décennies, la population dongeoise en demande le détournement.

Un nouveau tracé est envisagé mais maintient la voie ferrée en zone de danger définie par le PPRT et la rapproche des habitations.
Les riverains et leur association (ADZRP) viennent d’adresser un nouveau courrier au préfet de Loire Atlantique.

PPRTvoieferrée 0705015

AZF, l’explosion continue ! La lutte aussi !

Association Plus Jamais Ça ni ici ni ailleurs Croix de Pierre
105 avenue de Muret 31300 TOULOUSE

Toulouse le 13 janvier 2015

Communiqué de presse

AZF, l’explosion continue !
La cour de cassation annule la condamnation de Grande Paroisse et de son directeur

L’Association Plus Jamais Ça ni ici ni ailleurs Croix de Pierre considère que nous revenons 15 ans en arrière au moins. Aujourd’hui la cours de cassation exonère l’industriel de sa responsabilité, il y a quelques semaines le conseil d’état avait annulé le jugement qui condamnait (faiblement) l’état, Il n’y a donc aucun coupable. L’impunité des industriels ajouté à la l’irresponsabilité du contrôle de l’état, comment imaginer une situation plus fragile pour tous ceux et celles qui habitent près d’une usine à risques ou y travaillent ? C’est un blanc-seing qui vient d’être signé aux industriels et qui leur dit : « vous pouvez y aller !, vous pouvez privilégier en toute tranquillité les profits à la sécurité de vos établissements, de vos salariés et des riverains de vos usines ! ».

Pour l’Association Plus Jamais Ça ni ici ni ailleurs Croix de Pierre, cette décision va conforter l’arrogance et la suffisance d’un industriel certain de son impunité qui aura réussi avec ses avocats à balader la justice pendant treize années de procédures.
Oubliés les produits incompatibles, le hangar 221 et son absence de gestion, l’insuffisance de formation des personnels, des intérimaires et des sous-traitants, les règles de sécurité, la pollution de l’atmosphère, de l’eau, du sol en direction des riverains au sens large du terme..

Il n’y a pas de mot pour exprimer le sentiment d’injustice et d’indignation provoqué par la décision de la cour de cassation.

Pour la justice, pour l’État, pour Total, l’explosion n’a quasiment pas eu lieu ! Ensemble Ils coulent une chape de plomb amnésique sur les causes et les conséquences de la catastrophe, les victimes, les sinistrés et les séquelles physiques, humaines et sociales.

Les 7 millions de citoyens exposés aux risques industriels savent désormais qu’ils n’ont rien à attendre de l’État et de la justice censés les protéger.
AZF, l’explosion continue ! La lutte aussi !

Association Plus Jamais Ça ni ici ni ailleurs Croix de Pierre n° W3130009089 pjcnina.cdp@wanadoo.fr

Des riverains des sites Seveso au ministère de l’Écologie

Une délégation de la Coordination nationale des Associations riveraines des sites Seveso,

dont le Dongeois Michel Leclerc (membre de l’ADZRP) est l’un des coordonnateurs, a été reçue en audience au ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie, le 22 juillet dernier.

« Si les arguments développés par les représentants des riverains ont été entendus voire partagés par les différents interlocuteurs, aucune orientation n’a été proposée pour faire évoluer la loi Bachelot du 30 juillet 2003 et tirer les conséquences de la mise en place des plans de prévention des risques technologiques (PPRT), tant pour les riverains que pour l’ensemble du tissu économique des secteurs concernés », s’étonnent les membres de la délégation.

Lire la suite(Ouest-France)